Les Filles, joueuses d'échecs

Publié le

Les garçons jouent aux échecs depuis fort fort longtemps. Au Moyen-Age et à la Renaissance, de nombreuses oeuvres représentent des jeunes filles ou des dames jouant aux échecs. Il s'agissait plutôt de subterfuge pour des conversations galantes et des rencontres courtoises entre jeunes amoureux. En réalité, la société excluait les filles de toute forme d'excellence et de compétition. Leur rôle sociale était ailleurs...

Le 1er tournoi féminin de l'histoire des échecs fut organisé à Londres du 23 juin au 3 juillet 1896, en l'honneur du jubilée de la reine Victoria. Les Dames n'ayant pas obtenu de prix furent récompensées par un lot de consolation de sa majesté... une aiguille à coudre avec du fil... ahahah... (source : le Grand Livre de l'Histoire des Echecs)

Même le célèbrissime champion du monde, Garry Kasparov déclarait en 1989 que "les femmes ne sont pas adpatées au jeu d'échecs... De plus, les échecs ont également un aspect créatif, ce sont à la fois un sport, un art et une science, autant de domaines où l'avantage de l'homme est évident. C'est également ce qui se passe en littérature, en musique et dans l'art..."

Comme quoi, ce n'est pas parce que l'on joue superbement bien aux échecs que l'on est doté d'une grande ouverture d'esprit; et pire encore, on pourrait même être tenté de croire que l'on connaît tout, sait tout et a tout compris sur tout... y compris quand il ne s'agit pas d'échecs...

Bon, il n'était pas le seul; Robert Fischer, avant lui, avait affirmé en 1961 que "les femmes ne devraient pas jouer aux échecs : elles sont comme les débutants"... pfff... c''est dur d'être une fille... t'as qu'à leur apprendre, patate !

En 1978, la championne du monde Gaprindachvili analysait "la supériorité des hommes à la grande diffusion que ce jeu a connu dans le milieu masculin". Sa rivale, la championne Tchibourdanidze répondait que "les échecs n'étaient ni masculins, ni féminins. Ce sont seulement des échecs. Une femme peut jouer et gagner dans des tournois masculins... Les femmes sont en train d'accomplir de grands pas en avant et se rapprochent des hommes". 

A l'aube du 21ème siècle, on a peine à croire que des joueurs d'échecs puissent se permettre de tels commentaires. Mais bon, ça c'était au 20ème siècle !!! La preuve : en 2002, Judith Polgar bat Garry Kasparov... et toc...

En 2002, Judith Polgar bat Garry Kasparov...

En 2002, Judith Polgar bat Garry Kasparov...

Pour atténuer sa déception lors de sa défaite face à Judith Polgar, Garry Kasparov aurait dit qu'elle jouait aux échecs comme un homme. Source : Chess&Strategy (http://www.chess-and-strategy)

Garry Kasparov et Judith Polgar

Garry Kasparov et Judith Polgar

Depuis, Garry Kasparov a fait amende honorable en soutenant des manifestations en faveur des échecs et des enfants aux côtés de Judith Polgar.

Judith Polgar

Judith Polgar

Judith Polgar est la plus grande joueuse de tous les temps. De nationalité hongroise, elle a battu tous les records de précocité. Les filles, comme les garçons. Pas de recette miracle : ses parents l'ont déscolarisée pour s'entraîner aux échecs plus de 5 heures par jour et la préparer à accéder aux plus hautes marches de la sphère échiquéenne. Pour prouver qu'elle pouvait devenir une championne au même titre que les garçons, son père Lazslo Polgar refusait même qu'elle participe aux tournois féminins. Judith a 2 soeurs qui sont elles aussi devenues des championnes d'échecs remarquables.

Bref, du travail, du travail, du travail, et encore  du travail... ET un mental d'acier !!!

Marie Sebag : la plus grande joueuse française de tous les temps

Marie Sebag : la plus grande joueuse française de tous les temps

Marie Sebag, est la plus grande joueuse française de tous les temps. Grand Maître international Féminin (GMF), elle est la 1ère joueuse française à acquérir le titre de Grand Maître International (GMI).

Elle obtient, en 1998, le titre de Championne d'Europe des moins de 12 ans; puis en 1999, le titre de Championne d'Europe des moins de 14 ans, et en 2002, le titre de Championne d'Europe des moins de 16 ans. En 2004, elle est 1ère ex aequo au Championnat du Monde des moins de 18 ans. Son meilleur classement : 17ème joueuse mondiale.

Bon, on ne va pas se le cacher... elle s'entraîne beaucoup & bosse énormément... ET elle y croit !

Publié dans Histoire

Commenter cet article